gpt

SUP RACE / Matt Argentin, le coureur local au championnat de France

Il est ici comme un poisson dans l’eau.
Natif de Béziers, mais résidant depuis toujours au Cap d’Agde, Matt Argentin, 18 ans, est ce qu’on appelle un véritable « waterman », ou plutôt « waterboy » vu son âge. Voile, windsurf, surf, kitesurf et bien entendu stand up paddle, le gamin a touché à tout. Déjà plusieurs fois titrés en voile légère, sous les couleurs du Centre Nautique du Cap d’Agde, c’est tout d’abord en windsurf, grâce à papa, qu’il s’est mis l’eau.
Tout comme au paddle, d’ailleurs, sur lequel il est monté à l’âge de 10 ans. « Mon père avait le premier du Cap d’Agde », se souvient ce tout récent bachelier qui suit des études à l’IUT de Nîmes. « J’ai surtout un penchant pour le paddle-surf », précise celui qui, vu les diffiultés à trouver LA vague en Languedoc, s’est mis à la Race pour assouvir sa soif de performance. Il y a juste un an.
Et les résultats ne se sont pas fait attendre : l’an passé, il fiit 3ème de la « Beach Race » à Leucate, lors du Mondial du Vent 2017, derrière deux solides clients, Vincent Sultana et Laurent Maurer. Même place sur le « Tour des Iles du Cap d’Agde » en mai dernier, et encore 3ème sur le « Fise Sup », à Port Camargue au printemps.
Cette année, grâce à une bonne étape de Coupe de France à Bandol, (8ème en « technical race » et 6ème en « longue distance »), Matt s’est qualifi pour les championnats de France chez lui, face au Fort de Brescou. A n’en pas douter avec l’envie de briller dans son jardin aquatique. Avec une petite préférence si les conditions sont un peu musclées : « Je préfère quand le plan d’eau est agité, on peut jouer avec les vagues. Si c’est tout plat, la tactique est moins drôle, c’est pagaye et tout droit… ».
Les vœux de « Matt le waterboy du Cap » pourraient bien être exaucés…